Jeudi 23 Novembre 2017

L'actualité sportive

Retrouvez régulièrement l'actualité sportive et les performances des sportifs entraînés par Sport Entraînement Santé.

17 décembre 2008 : WALL-Protect ®, la "norme antidopage" des compléments alimentaires

Désormais, une signalétique annualisée permettra aux sportifs de distinguer les produits qui répondent à la norme WALL-Protect® et engagent la responsabilité du fabricant sur sa production au regard de la législation antidopage mondiale.

La consommation des compléments alimentaires par les sportifs est un problème pris très au sérieux depuis plusieurs années par le Comité International Olympique, l’Agence Mondiale Antidopage et de nombreuses autorités gouvernementales Des études montrent en effet que plus de 20% des compléments proposés aux athlètes peuvent contenir,sans indication claire sur l’emballage, des substances interdites par la législation antidopage Les sportifs qui intègrent les compléments dans leur programme d’entraînement s’exposent alors à des risques pour leur santé et des sanctions en cas de contrôle antidopage positif.

A l’heure d’une prise de conscience générale des dangers du dopage et d’une aspiration à un sport plus "propre" et équitable, la norme WALL-Protect® offre la possibilité aux producteurs de se positionner clairement.

L’usage de la signalétique WALL-Protect® implique que le producteur a accepté un audit initial complet de sa chaîne de production, une expertise pharmacologique de ses produits et qu’il s’engage par la signature d’une charte sur la qualité de sa production Afin de garantir une parfaite traçabilité des compléments mis sur le marché, la norme WALL-Protect® prévoit également le stockage systématique d’échantillons témoins par lot produit dans un environnement pharmaceutique agréé, neutre et sécurisé.

WALL-Protect ®, la "norme antidopage" des compléments alimentaires

15 décembre 2008 : « Absolument, pas n’importe comment » Les 10 règles d’or

Recommandations édictées par le Club des Cardiologues du Sport

Je respecte toujours un échauffement et une récupération de 10 min lors de mes activités sportives
Je bois 3 à 4 gorgées d’eau toutes les 30 min d’exercice à l’entraînement comme en compétition
J’évite les activités intenses par des températures extérieures < – 5° ou > +3
Je ne fume jamais 1 heure avant ni 2 heures après une pratique sportive
Je ne prends pas de douche froide dans les 15 min qui suivent l’effort
Je ne fais pas de sport intense si j’ai de la fièvre, ni dans les 8 jours qui suivent un épisode grippal (fièvre + courbatures)
Je pratique un bilan médical avant de reprendre une activité sportive intense si j’ai plus de 35 ans pour les hommes et 45 ans pour les femmes
Je signale à mon médecin toute douleur dans la poitrine ou essoufflement anormal survenant à l’effort *
Je signale à mon médecin toute palpitation cardiaque survenant à l’effort ou juste après l’effort *
Je signale à mon médecin tout malaise survenant à l’effort ou juste après l’effort *
* Quels que soient mon âge, mes niveaux d’entraînement et de performance, ou les résultats d’un précédent bilan cardiologique

« Absolument, pas n’importe comment » Les 10 règles d’or

11 décembre 2008 : Prévention: La musculation

Le contrôle médicosportif

Il est obligatoire et ne doit pas être un simple certificat de complaisance. De même, chaque salle devrait être encadrée par des moniteurs avertis et possédant des diplômes reconnus

L'enfant

Le renforcement musculaire de l'enfant doit se faire au maximum avec des techniques naturelles lors de la préparation physique généralisée En effet l'enfance et la préadolescence sont des périodes de choix pour développer les différentes qualités physiques telles que vitesse, coordination, et souplesse. Seules la force et l'endurance ne peuvent être développées, car il existe un déficit hormonal et biochimique qui rend illusoire toute efficacité des méthodes spécifiques Cependant dans certaines spécialités, le gain de force est primordial pour l'exécution de gestes techniques précis (gymnastique, haltérophilie). Il faudra donc se résoudre à un travail global en variant les exercices sous forme de jeux, et en en limitant la durée et le nombre.
En haltérophilie, la pratique débute vers 12 ans mais l'éducation technique sans charge et la préparation physique généralisée (course, jeux collectifs, sauts, exercices gymniques, sports de combats) occupent la majeure partie de la séance, la musculation spécifique ne durant que 10 à 15 mm. La technique d'exécution devra être d'une rigueur absolue afin d'acquérir un schéma moteur parfait. Les charges sont faibles et on privilégie les séries de 6 à 8 répétitions.
Le contrôle médical est important au niveau du certificat d'aptitude et aussi pour les contrôles dans la saison car l'enfant est un être en perpétuel changement.

11 décembre 2008 : Prévention: La musculation

L'adolescent

C'est la période de choix pour le renforcement musculaire car la poussée pubertaire engendre un gain de masse musculaire et sensibilise le sportif aux exercices de force Toutefois c'est aussi une période à risques car le bouleversement physiologique peut entraîner une pathologie spécifique notamment au niveau du rachis avec les troubles statiques tels que scoliose, cyphose (sur dystrophie de Scheuermann), spondylolisthésis sur spondylolyse Ces anomalies ne contre-indiquent pas la musculation si elles sont asymptomatiques, mais impliquent une exécution parfaite des mouvements Bien assimilée, la musculation deviendra le prolongement efficace de la rééducation
Ici aussi le contrôle médical prend toute son importance, et il faut savoir écouter et interroger l'adolescent afin de mieux le conseiller. Toute douleur doit déclencher la demande d'un bilan radiographique afin de déceler une anomalie de la croissance citée plus haut.

Prévention: La musculation

11 décembre 2008 : prévention: La musculation

Le vétéran

La musculation ne doit être pratiquée chez les vétérans que dans un but ludique, sans chercher à faire des compétitions Il faut toujours vérifier l'existence d'une pathologie concomitante Les risques de tendinopathies, hernies, claquages sont importants.&

PAGE 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27